CHILI publisher, News, Produits

CHILI publisher – Les dernières nouveautés


Depuis la version 5.4 sortie en février dernier, de nouvelles fonctionnalités ont été apportées à l’éditeur de documents en ligne CHILI publisher. Une nouvelle API REST, une nouvelle structure de package, une solution plus sécurisée, des performances améliorées…. Découvrez l’essentiel dans notre récap !

Version 5.5

Les éditeurs de modèles 3D et de gabarits de pliage bénéficient désormais d’une version HTML. Certains paramètres ont changé d’emplacement pour plus d’ergonomie.

Les équipes de CHILI publish ont ajouté la possibilité de contrôler la visionneuse de modèles 3D en utilisant JavaScript.

Lors de la conversion de documents InDesign vers un package CHILI à l’aide du plugin, certains fichiers dont les noms étaient dans des langues non occidentales se sont perdus. Afin de supporter toutes les langues, la structure des packages a été modifiée en remplaçant les noms par des ID durant la conversion. Lors de l’import du package sur un serveur CHILI, les fichiers retrouvent leurs noms originaux (stockés dans le fichier XML). Suite à ce changement, un serveur CHILI fonctionnant sur une version antérieure à la 5.5.0.0.0 ne peut pas accepter les packages créés par un plugin ou un autre serveur CHILI de la version 5.5.0.0 ou supérieure. Les packages existants ou créés par d’anciennes versions de plugins sont toujours supportés et seront toujours acceptés par les versions supérieures à la 5.5.0.0.0. 

La sélection de texte a été améliorée :

  • 1 clic permet de placer votre curseur à l’emplacement du clic
  • 2 clics permettent de sélectionner le mot sur lequel vous cliquez
  • 3 clics permettent de sélectionner le paragraphe dans lequel vous cliquez
  • 4 clics permettent de sélectionner tout le texte dans le(s) cadre(s)


Version 5.6

Une nouvelle API a été implémentée dans CHILI : API REST. Ce protocole, plus récent que le SOAP (API déjà existante) est de plus en plus répandu et généralement plus facile d’utilisation. Vous pouvez utiliser des outils tel que Swagger ou Postman pour exploiter l’API. L’API SOAP existe toujours et il ne devrait y avoir aucun impact sur les intégrations existantes. Plus d’informations sur l’API REST sont disponibles sur la page de documentation dédiée.

Les principaux domaines d’amélioration sont les suivants :

  • CHILI publisher utilise désormais la nouvelle API REST, cela se traduit par une analyse des réponses plus efficace, moins de transfert de données et une meilleure gestion de la mémoire.
  • Le nombre de demandes pendant la phase de démarrage a été réduit et les délais de traitement des demandes ont été optimisés.
  • Les mises en cache des ressources ont été améliorés (Fichiers JavaScript, Polices d’interface, etc…).

Ces améliorations permettent une charge moins importante et une moindre utilisation de la mémoire.

La sécurité a été renforcée sur plusieurs points :

  • La case « Enforce rights on API » est désormais cochée par défaut.
  • Les erreurs ont été retravaillées afin d’éviter d’afficher des informations sensibles qui auraient pu permettre à une personne mal intentionnée de les exploiter.
  • Avec l’API REST, la clé API est transportée de façon plus sûre en en tête de requête.
    Pour plus d’informations, cliquez ici.
  • L’attribut « path » a été supprimé du XML des “task”. Si votre intégration utilise cet attribut, vous pouvez l’activer à nouveau temporairement en cochant la case « Use legacy task responses » dans les paramètres du serveur. Ce paramètre finira par disparaître.


Autres améliorations


Plusieurs améliorations ont été apportées à l’interface utilisateur permettant une personnalisation plus poussée :

  • Déplacer un cadre de texte en mode édition

Il est maintenant possible de déplacer un bloc texte plus facilement pendant qu’il est en cours d’édition. Afin de renforcer l’ergonomie, désormais si l’utilisateur survole la bordure du cadre de texte, le curseur se transforme en curseur de déplacement.

  • Changer l’apparence du curseur pour déplacer un cadre au survol

Un nouveau paramètre a été ajouté dans les préférences de vue : « Change cursor to move handle on hover ». Lorsqu’il est activé, le curseur apparaît sous forme de “croix directionnelle” lorsqu’il passe au-dessus d’un cadre non verrouillé.

  • Ajouter une icône de suppression à côté d’un cadre

Il s’agit également d’un nouveau réglage dans les préférences de vue : « Show delete handle ». Lorsqu’il est activé, une icône s’affiche en haut à droite du cadre sélectionné. En cliquant sur cette icône, le cadre est supprimé sans aucun avertissement.

  • Changer l’emplacement de la poignée de rotation

La possibilité de contrôler l’emplacement de la poignée de rotation est maintenant disponible dans les préférences de vue : « Rotating handle on top of the frame ». Lorsque cette option est activée, la poignée de rotation sera placée au-dessus du milieu du cadre au lieu de l’emplacement par défaut en bas à droite.

  • Conserver les couleurs et tailles des icônes en SVG importées

La version 5.6 permet de conserver les couleurs et tailles des icônes en SVG que vous importez dans les sets d’icônes de l’éditeur. Une case à cocher « Keep colors » apparaît après avoir importé une icône.. Pour rappel, vos icônes ne doivent pas contenir de styles CSS. Dans Illustrator, il vous suffit de choisir le profil « SVG Tiny 1.1 » lors de la sauvegarde.


Plugin Illustrator

Ce n’est plus une nouveauté, mais nous nous attendons à entendre parler de plus en plus de ce plugin dans le monde du packaging, notamment lors du forum Spicy Talks organisé par CHILI publish les 6 et 7 novembre prochain. L’occasion pour nous de vous faire un récapitulatif de son fonctionnement !

Le plugin est supporté par Illustrator depuis la version CC 2017.  Il est paramétré de la même manière que le plugin InDesign. L’interface et le comportement lors du preflight et de l’export vers le serveur sont presque identiques.

Cependant, il existe une différence majeure lors de l’envoi des documents du serveur CHILI vers Illustrator. Contrairement à Indesign, il n’existe pas de format d’échange (exemple : IDML) et le format de document AI n’est pas documenté, ce qui rend impossible l’exportation directe vers le format Illustrator. Une méthode différente a donc été utilisée. Lors du téléchargement d’un document, un document CHILI est créé. Si vous avez coché la case “Activer roundtripping”, le fichier AI original sera téléchargé dans un répertoire d’assets. Ce répertoire peut être défini dans le plugin.

Lorsque vous souhaitez mettre en place un workflow d’aller-retour et récupérer ce document (ou une copie de celui-ci) dans Illustrator, vous pouvez démarrer un téléchargement depuis le plugin. Ce dernier téléchargera alors le document AI original et synchronisera les changements qui ont été faits dans le document CHILI.

Il existe une autre différence entre ce plugin et celui d’InDesign. En effet, CHILI publisher couvre la majorité des fonctionnalités d’InDesign. Ce n’est pas encore le cas pour Illustrator. Ainsi, les éléments et effets non pris en charge seront convertis en fichiers PDF. Il faudra donc être rigoureux lors de la préparation du document AI pour l’export, en plaçant les éléments non modifiables sur des calques verrouillés par exemple.

Source : Portail de documentation CHILI publisher
Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter la documentation de l’éditeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =